Henri Bergson: philosophe français, né et mort à Paris (1859-1941)

vendredi 20 avril 2012

Tu déshonores tous tes prédécesseurs.

Un premier ministre qui méprise sa jeunesse!


Charest, le mépris que tu as étalé sur la place publique (à l'occasion de l'ouverture du Salon du Plan Nord) à l'endroit de notre jeunesse démontre que tu n'as plus aucun sens de l'honneur, que tu ne mérite ni respect, ni confiance, ni aucune considération que ce soit. Tu es descendu tellement bas dans le mépris que tu déshonores tous tes prédécesseurs. Tu ne mérite tellement plus de respect que je me permets d'employer la deuxième personne du singulier pour t'exprimer mon indignation et mon écoeurement


Fou le camp, tu n'a plus ta place dans le fauteuil de nos honorables premiers ministres du Québec. Et j'ose espérer que ton prochain successeur te réservera dans les anales de l'Assemblée nationale du Québec le même traitement que l'on a fait subir injustement un jour à Yves Michaud, qui lui ne l'avait aucunement mérité. Dans ton cas, c'est tout le contraire, et ce à la face même de toute la population québécoise en ce 20 avril 2012, nonobstant que tu prétendes avoir été cité hors contexte: Aïe! ce n'est pas un journaliste qui a rapporté tes propos dans un journal au lendemain d'une déclaration, tu l'a fait directement à l'écran devant tout le Québec!

Charest, ton temps est terminé, rentre chez-toi et fais-toi oublier d'un public que tu méprises avec autant de désinvolture!

Normand Perry.

1 commentaire:

  1. Depuis le début de son premier mandat. en 2003, Jean Charest a fait montre d'une arrogance de tous les instants. Hier, il est allé trop loin et je ne crois pas, cette fois, qu'il parviendra à sortir de la vase. Il a démontré hors de tous doutes qu'il est là uniquement pour les amis du parti Libéral et que le reste de la population (ses employeurs) ne l'intéresse nullement. Espérons que bon nombre de Québécois auront compris, cette fois, le message de mépris qu'il nous a livré avec une désinvolture déconcertante.

    RépondreSupprimer

Seuls les commentaires et critiques signés (identifiés) par leur auteur seront publiés.