Henri Bergson: philosophe français, né et mort à Paris (1859-1941)

dimanche 5 août 2012

D'une équipe de rêve il peut jaillir un véritable tonnerre.

Madame Marois,

Alors que je vous entendais discourir dans Gouin (via le web) il m’est revenu à l’esprit mes sorties orageuses à votre propos depuis 2007.

Je ne crois pas utile de rappeler jusqu’à quel point j’ai rué dans les brancards pour exiger votre départ.

En tout temps et en toutes circonstances je n’avais qu’un seul objectif à l’esprit : l’intérêt supérieur de la nation québécoise.

Puis les élections québécoises furent déclenchées le 1er août dernier.

Sachant celles-ci s’en venir, et au nom de ce même intérêt supérieur de la nation québécoise, j’ai pris la décision de me rallier, et à mes risques et périls, j’ai fait connaître ma position publiquement afin de donner un signal auprès de mes lecteurs. Et qu’importe ce que l’on voudra bien dire chez les commentateurs, j’ai la conscience tranquille tout simplement parce que je m’assume.

Voici le texte de mon appel au vote stratégique publié sur ce blogue.

Pour le bien du Québec je souhaite sincèrement l’élection du PQ avec majorité le 4 septembre prochain.

Pour ce même bien du Québec il est souhaitable que le pays indépendant devienne réalité avant le prochain rendez-vous électoral.

Je crois qu’il est inutile de vous dire que le PQ aura sur ses épaules dès le 4 septembre prochain le fardeau de réaliser ce rêve de tant de concitoyennes et concitoyens.

Vous avez une équipe de rêve certes, et je dirais même une équipe du tonnerre comparable en qualité à celle de Jean Lesage qui comptait dans ses rangs nul autre que René Lévesque.

À tous vos candidates et candidats et à vous-même, bonne chance madame Marois,

Normand Perry.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Seuls les commentaires et critiques signés (identifiés) par leur auteur seront publiés.