Henri Bergson: philosophe français, né et mort à Paris (1859-1941)

lundi 20 mai 2013

Je deviens critique de film d'un jour...


Photo: George Spigot's blog
Critique du film Star Trek: Into Darkness 
(Star Trek: Vers les ténèbres)

Sachant que l'histoire de ce film allait tourner autour de Khan Noonien Singh, je me suis dit qu'il me fallait me remettre en tête ce personnage important de l'histoire de Star Trek.

Alors dans les jours ayant précédés ma sortie au cinéma, j'ai revue l'épisode "Space Seed" de la première saison de la série originale de Star Trek. Puis le film Star Trek: The Wrath of Khan. Je ne pouvais terminer cette préparation sans revoir le premier film de J.J. Abrams projeté en salle en mai 2009, juste question de me remettre en tête les nouveaux acteurs personnifiant les Kirk, Spock, McCoy et cie.

Quoique la nouvelle histoire proposée par J.J. Abrams tourne autour du personnage de Khan, Abrams en fait quelque chose d'étonnant et d'inattendu.

Quoique ma préparation à ce nouveau film ne soit aucunement une nécessité pour le comprendre, il permet cependant une profondeur dans la compréhension qui échappera à un nouveau "trekkie".

Ce film est à voir absolument pour plusieurs raisons: l'excellence de l'histoire et de ces rebondissements; l'excellence des effets visuels et sonores aussi. Notre prix d'entrée est largement rétribué par ce que nous voyons et entendons, notamment la musique originale par Michael Giacchino et le rappel des thèmes familiers qui furent légués par Alexander Courage et Jerry Goldsmith.

Je me permets cependant quelques petits bémols:

1- Le jeu des acteurs laisse parfois sur notre appétit, malgré quelques moments drôle des jeux scéniques.

2- A quelques endroits du film on a nettement l'impression de copier-coller de quelques citations légendaires de Star Trek. Je me permets de dire à J.J. Abrams la chose suivante: quand à repartir à neuf une toute nouvelle affaire dans Star Trek (l'intention de son premier film), les emprunts de citations à ce que nous connaissons d'avant auraient pu faire place à plus de créativité.

Tout en me gardant de dévoiler quoi que ce soit sur l'intrigue du film Star Trek: Into Darkness ou de sa conclusion, elle laisse cependant entendre qu'une nouvelle série télévisée Star Trek est peut-être en préparation, puisqu'il est clairement fait mention de "la mission de cinq ans" de l'Enterprise, que l'on retrouvait dans le générique d'ouverture de la série originale dictée par le capitaine Kirk.

Je me permets de terminer cette critique en énumérant mon ordre de préférence de tous les films Star Trek ayant été faits à ce jour. Jusqu'à ce matin, le premier de ma liste était Star Trek: The Wrath of Khan. Mais ce n’est plus le cas :

12- Star Trek Nemesis (2002)

D'un simple mordu de Star Trek (séries et films),

Normand Perry.

Ce billet est publié sur l'une de mes tribunes suivantes:

- Le Globe
- Le Huffington Post Québec

1 commentaire:

  1. Oh! Vous me donnez presque envie de mettre de côté ma sainte horreur des Grands Succès Cinématographiques américains, au profit de mon trekkisme séculaire! (Bof, séculaire est un peu fort... moi qui n'en ai pas encore atteint la moitié!)

    La propagande à peine voilée de la première série me fait bien rigoler et ne m'empêche pas de savourer chaque épisode. Mon trekkisme s'est pourtant déclaré avec TNG, qui m'a semblé, après l'original, le plus innovateur dans les thèmes abordés. Et même si les créations des années 80 ont plutôt mal vieilli, je me plais à revoir sur ma collection de "Picard", les meilleurs épisodes.

    Sachant tout cela, serai-je comblée d'avoir participé par l'achat de billets, à subventionner une industrie qui ne peut se comprendre elle-même sans avoir recours à la combattivité, avaleuse de petits producteurs et artistes indépendants, instrument favori de l'Empire (ou si je me mêle avec Star Wars!), ou si je pourrais aussi me contenter d'attendre la sortie en DVD?

    Cela dit, j'apprécie toujours votre regard sur l'actualité, politique, sociale ou cinématique.

    Amitiés solidaires,

    LM

    RépondreSupprimer

Seuls les commentaires et critiques signés (identifiés) par leur auteur seront publiés.