Henri Bergson: philosophe français, né et mort à Paris (1859-1941)

jeudi 20 juin 2013

Le destin de la nation québécoise

C’était hier la journée Jean-Martin Aussant. Son départ laisse un grand vide, non seulement à Option nationale, mais également dans la vie politique québécoise, tout comme dans le mouvement indépendantiste. Rarement ai-je vu (depuis toutes ces années où la vie politique occupe une place importante dans mes centres d’intérêts), une personne porter avec autant d’intelligence et de finesse la question nationale. La plus grande preuve de réussite de son discours et de son action n’est pas uniquement d’avoir fondé avec succès un nouveau parti politique ayant de l’avenir, mais d’avoir suscité l’intérêt d’une nouvelle génération à l’égard de la chose publique et de l’indépendance. Cet héritage doit subsister!

Aujourd’hui débute ce qui va survenir du futur de cet héritage. Et il n’y a pas une minute à perdre.

Quoique Option nationale semble avoir un noyau de militants très solide, une vocation très claire et une notoriété grandissante dans l’électorat québécois, sa situation présente est grandement fragilisée suite au départ de Jean-Martin Aussant. Cette situation nécessite l’arrivé d’un nouveau chef qui va devoir, non seulement poursuivre la croissance de cette jeune formation politique, sur les bases solides qu’elle possède présentement, mais surtout s’appuyer sur une notoriété personnelle qui soit extrêmement solide à la grandeur du Québec.

En d’autres termes ça va prendre un individu qui a déjà fait ses classes, qui connaît le milieu indépendantiste et vice et versa, et qui a surtout le potentiel, sous son leadership, de permettre à Option nationale de faire élire des députés à l’Assemblée nationale du Québec, mais surtout de gagner le pouvoir afin de réaliser l’indépendance du Québec. Tout cela est possible, surtout dans un contexte où il est acquis (avec un taux d’insatisfaction croissant dans les sondages de près de 70% depuis plusieurs mois) que le PQ va prendre une méchante débarque au prochain scrutin général. Et je doute même que le PQ ne puisse survivre à un tel désastre.

Nous l’avons tous compris : nous sommes à la recherche d’une perle rare!

Et elle existe cette perle rare.

Ayant le verbe, la fougue et l’éloquence d’un Pierre Bourgault, cet individu incarne tout en même temps le charisme d’un René Lévesque en sachant galvaniser les foules par son énergie lorsqu’il s’exprime, le peuple se reconnait en lui j’en suis convaincu, tout comme Lévesque d’ailleurs. Car il incarne à sa façon et sa manière d’être l’âme de la nation Québécoise. Cet individu n’est ni un mythe pas plus qu’une chimère, il existe et j’ai nommé Pierre Curzi.

Je sais que Pierre Curzi, par l’amitié qui le lie à Jean-Martin Aussant, n’osera jamais initier de sa propre personne une cabale visant à le faire élire chef à Option nationale. Mais l’heure est trop grave et trop importante dans l’histoire actuelle du peuple québécois pour laisser place aux sentiments. La raison d’État doit primer en toutes choses et toutes circonstances.

Pierre, j’en appel à votre sens du devoir patriotique, à votre passion, à votre idéal, à votre fougue et à la réalisation de votre plus grande aspiration comme celle du peuple québécois qu’est celle de l’avènement du Québec au concert des nations : portez-vous candidat à la succession de Jean-Martin Aussant.

Vous avez tout ce qu’il faut pour réussir l’immense défi qui se présente à vous, il n’y a pas à n’en douter une seconde. Le peuple québécois de manière plus inconsciente qu’avouée, est à la recherche de ce type de leader dont il a cruellement besoin en ce moment. Un leader qui va permettre à ce peuple de vivre un réveil extraordinaire, une véritable résurrection ayant la capacité de lui permettre d’accomplir son destin, sa plus grande aspiration : celle d’être un pays.

L’heure du devoir sonne Pierre Curzi : répondez-lui avec toute la passion dont vous êtes capable, pour l’amour du Québec.

(Source de l'image: Société Radio-Canada)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Seuls les commentaires et critiques signés (identifiés) par leur auteur seront publiés.