Henri Bergson: philosophe français, né et mort à Paris (1859-1941)

samedi 24 avril 2010

Déclaration citoyenne solennelle.

DÉCLARATION CITOYENNE SOLENNELLE

Aujourd’hui, il n’est demandé à personne de descendre dans la rue.

Cependant plusieurs milliers de citoyens, tout comme nous, ont totalement perdu confiance, non seulement dans le Gouvernement du Québec, mais perdent également confiance en nos institutions démocratiques, consécutivement aux allégations de malversation, de collusion et de corruption à l’endroit du PLQ (Parti libéral du Québec) dont les faits nous sont relatés quotidiennement pas les médias d’information depuis plus d’un an.

Lisez la Déclaration citoyenne et suivez les instructions ci-après si vous avez le désir de voir des changements s’opérer dans les semaines et mois à venir :

_________________________________

Nous, citoyens et citoyennes du Québec, déclarons que:

les nombreuses allégations de malversation, de collusion et de corruption à l’endroit du Parti libéral du Québec (PLQ) depuis plus d'un an minent l’image du Québec et la crédibilité de ses institutions;
ces allégations ont mené à une crise politique sans précédent qui a rompu le lien de confiance entre le Gouvernement et la population;
le Gouvernement libéral de Jean Charest a perdu l'autorité morale de gouverner et n’a plus aucune légitimité pour gouverner le Québec.

En conséquence,

nous demandons à tous les membres élus de l'Opposition de cesser les travaux parlementaires, de quitter l'Assemblée nationale et de se joindre à nous, citoyens et citoyennes du Québec, pour exiger la démission du Premier Ministre Jean Charest, la dissolution de l'Assemblée nationale et le déclenchement d'élections générales.

Je, (votre nom), citoyen (ne) du Québec, appui formellement cette déclaration.

_________________________________

INSTRUCTIONS

Copier la Déclaration (entre les deux lignes rouges horizontales);

Cliquer sur l'un des deux liens ci-dessous (un nouveau message sera créé dans votre application de courriel avec les adresses de tous les membres élus de l'Opposition comme destinataires)

Écrire “Déclaration citoyenne” dans le sujet du message;

Coller la Déclaration dans le corps de ce nouveau message;

Envoyer le message.

PRÉCISIONS

SVP n’écrire rien d’autre et ne pas envoyer le message plus d'une fois avec la même adresse.

Cliquer sur l’un des deux liens ci-dessous pour envoyer un courriel

à tous les députés élus de l'Opposition en même temps.

Adresses séparées par des virgules

Adresses séparées par des point-virgules

Selon l'application de courriel utilisée, vous aurez à choisir une

des deux façons de séparer les adresses multiples.

Normand Perry

Soulanges au Québec, 24 avril 2010, 15h15


N.B.: Je vous invite à la suite de milliers d'autres citoyens québécois à envoyer cette déclaration aux membres de l'Opposition de l'Assemblée nationale du Québec, ce que j'ai fait au préalable avant de le placer ici sur mon blogue.



dimanche 18 avril 2010

In memoriam: Michel Chartrand (1916-2010)

In Memoriam: Michel Chartrand (1916-2010)
(photo: Wikipedia)

Bientôt sur ce blogue un article consacré à cet homme d'exception dans l'histoire du Québec, une esquisse du portrait de Michel Chartrand: ses racines et son héritage. A suivre.

Normand Perry
Soulanges au Québec
Dimanche le 18 avril 2010, 14h40

mercredi 14 avril 2010

Les Années Ténébreuses

En ce 14 avril le Québec entrait dans sa période des Années Ténébreuses en 2003 : la Grande Noirceur n’est que de la petite bière par rapport à ce que nous vivons collectivement depuis ce jour sombre de 2003, les historiens convergeront tous vers cette conclusion d’ici quelques décennies.

Ce n’est point une prédiction, c’est une certitude et les événements rapportés par l’actualité québécoise présentement le démontrent sans l’ombre d’un doute.

Les Années Ténébreuses doit désormais être le qualificatif de l’époque présente au Québec.

Le génie de ce pamphlet tient au fait que sans avoir eu le besoin de nommer un seul nom, tous dans l’esprit collectif savent de qui et de quoi il est désormais question. N’est-ce pas ?

samedi 3 avril 2010

DÉSOBÉISSANCE CIVILE INTELLIGENTE ET SOCIALEMENT ACCEPTABLE

Le dépôt du budget Bachand-Charest le 30 mars 2010 à l’Assemblée nationale du Québec, constitue rien de moins qu’une déclaration de guerre du Gouvernement du Québec à l’égard de la classe moyenne inférieure et des moins bien nantis du Québec, nonobstant le fait que le ministre des finances nomme ce budget comme étant une Révolution culturelle. La rhétorique développée par les membres de ce gouvernement, soigneusement cousue de fil blanc, cache bien mal néanmoins la volonté très nette de la bourgeoisie richissime du Québec, qui s'est maintes fois exprimées, entre autre, par le groupe formé des Lucides, mais aussi par des éditorialistes et chroniqueurs à la solde de Gesca, de faire porter le fardeau entier de la dette du Québec et du déficit subséquent à la crise économique, bien en dehors de leurs propres épaules et surtout de leurs comptes de banque. Il est inutile de rappeler ici le caractère extrêmement régressif des mesures budgétaires présentées par le ministre des finances lors du discours du dernier budget, d’autres commentateurs ont amplement et très bien décrits et commenté ces mesures régressives. Je me limiterai à dire que la seule chose qui ne fut pas mentionnée est que le Québec est désormais un endroit où uniquement les riches ont le droit de vivre confortablement.

La réaction de la population quant à elle ne s’est pas fait attendre : quelques jours suivant le dépôt de ce budget, un sondage signifiait que plus de 70% de la population québécoises désapprouvait les mesures régressives présentées par Raymond Bachand. Une première manifestation populaire dans les rues de Montréal jeudi le 1er avril, où une foule estimée entre 10,000 à 12,000 personnes, a exprimée une colère très vive à l’endroit du Gouvernement du Québec à propos de ce budget. Est-ce là le début d’une révolte populaire comme l’exprimait une porte-parole de l’événement ? Seul le temps va le révéler. Nous connaissons la légendaire insensibilité du premier ministre du Québec, et il est certainement permis d’entretenir une certaine forme de scepticisme à l’égard de tels mouvements spontanés quand à leur capacité de faire reculer le Gouvernement du Québec en ce qui a trait aux mesures régressives de son budget. Cependant si ces manifestations devaient s’intensifier et devenir récurrentes, il pourrait s’agir alors de l’amorce de non seulement une révolte populaire, mais une véritable Révolution du peuple.

Pour répondre adéquatement à cette déclaration de guerre de ce gouvernement du PLQ à l’endroit de la classe moyenne inférieure,
des moins bien nantis et des plus vulnérables, il faut s’ingénier à combattre en ce servant des mêmes armes employées contre nous : l’argent. Le Gouvernement a décidé de passer par une hausse généralisée des taxes, des tarifs et la création d’une caisse santé pour régler ces soi-disant problèmes des finances publiques, évidemment en vidant les poches de celles et ceux pour qui chaque sou compte à la fin du mois et même de chaque semaine. Ceux qui appartiennent à la classe moyenne supérieure et la bourgeoisie ne verront guère de différence dans leur immense pouvoir d’achat (en comparaison aux gens de la classe moyenne inférieure et les moins bien nantis) voyant un peu de leur superflu disparaître sans trop de heurt. Alors que faire pour combattre avec les mêmes armes face à cette déclaration de guerre ?

Une première condition est impérative au succès : de la discipline. Il faut d’abord prendre la ferme décision de combattre de toutes ses forces, établir des objectifs très précis, et surtout se doter d’une volonté très ferme d’atteindre ces objectifs. C’est ainsi que ça fonctionne dans n’importe quel armée. Les officiers établissent les objectifs à atteindre, transmettent leurs ordres à leurs subalternes qui à leur tour les transmettre les ordres aux combattants sur le terrain.

Les sondages préliminaires et la manifestation (consécutivement au discours du budget) évoqués précédemment démontrent une ferme volonté de la population
d’un refus massif de ce budget et pour éviter de le subir il faut en empêcher l’adoption par l’Assemblée nationale du Québec. .

J’en appelle donc à une désobéissance civile, mais une désobéissance civile intelligente et socialement acceptable. J’ai évoqué l’idée de nous servir des mêmes armes que celles employées par ce gouvernement du PLQ (l’argent), et bien démontrons à ce gouvernement que le contrôle démocratique est une chose qui appartient véritablement au peuple.

L’idée que je vais proposer ici est parfaitement légale, tout à fait légitime et elle possède surtout le potentiel de faire très mal au gouvernement du PLQ : cessons d’acheter des produits taxables sur le territoire québécois. A tout le moins réduisons au strict minimum l’achat de produits taxables au Québec.

Tous les biens de consommation : voitures, électroménagers, télévisions, chaîne stéréo, cinéma maison, ameublement etc. Tout ce que nous pouvons imaginer en fait de produits que nous utilisons quotidiennement, ne les achetons plus au Québec. J’admets volontiers qu’une telle chose est plus aisée pour les gens ayant élu résidence aux abords de nos frontières géographiques. Cependant, nous avons été confrontés par une logique de guerre, nous devons prendre les moyens de nous défendre adéquatement. En achetant nos produits taxables hors du Québec (mais à l’intérieur du Canada), l’effet sera immédiat et ce gouvernement sera privé de sommes inestimables provenant de ventes sur des produits de consommation.

En ce qui concerne la nourriture par contre, achetons ici de nos marchands locaux, car la grande majorité de ces produits ne sont pas taxables. En autant qu’ils s’agissent de viande, de boulangerie, de fruits et légumes tout comme certains produits laitiers.

Plusieurs produits peuvent se trouver sur des sites web transactionnels et internationaux aussi. Tout ce qui touche le domaine des livres, des CD ET DVD, la TVQ n’est pas appliquée lorsque nous transigeons sur des sites comme Ebay ou Amazon. Alors servons-nous de ce moyen autant que cela le nécessite pour le bien de la cause.

Une autre façon de priver ce gouvernement de revenu, et ça peut être très douloureux et très rapidement d’ailleurs, est que toutes celles et tous ceux qui n’acceptent pas ce budget aux mesures régressives prennent la ferme décision de ne plus payer de taxes volontaires en cessant de participer à des jeux de loteries. A quel pourcentage est évalué les réelles chances de gagner les 25, 30 ou 50 millions dollars en gros lots ? Tellement minime que ça ne fait même pas 1% de chance de gagner un gros lot de cette ampleur. Chaque fois que nous achetons des billets de Loto-Québec, c’est 100% de notre argent qui s’en va ainsi directement dans les poches de ce gouvernement par cette forme de taxe volontaire. Comme nous voulons faire mal de manière efficace, alors cessons de participer aux jeux de loteries au Québec et n’allons plus dans les casinos et centres de machines à sous.

J’ignore si cette forme de désobéissance civile intelligente et socialement acceptable passera un jour comme étant l’idée du siècle, mon objectif n’étant pas la recherche de la renommée, mais elle a au moins le mérite de posséder le potentiel de faire très mal, rapidement et efficacement. La réussite d’une telle action dépendra de la ferme résolution de toutes les personnes s’opposant à ce budget Bachand-Charest de faire reculer le gouvernement. Ce pouvoir est entre nos mains comme je viens de le démontrer. Certains auront le réflexe de répliquer « mais cette idée va faire mal aussi en même temps à nos commerçants du Québec ». C’est très vrai. Mais dans toute guerre il y a malheureusement des dommages collatéraux, ils sont le fruit d’un combat où des enjeux vitaux d’une masse plus grande sont au centre du conflit. Cette guerre rappelons-le, fut déclarée par ce gouvernement de Jean Charest à l’égard d’une très grande partie de la population du Québec, à commencer par les plus vulnérables de notre société.

A cette déclaration de guerre nous devons répondre maintenant et massivement par une Révolution du gros bon sens. La victoire va dépendre du courage et de la discipline de chacun et chacune d’entre nous. J’ose espérer que cette idée sera reprise et promue par certains membres de l’Opposition officielle à l’Assemblée nationale du Québec et des membres et la direction de Québec solidaire et largement diffusée sur Internet.


Normand Perry.
Soulanges au Québec.
Samedi le 3 avril 2010, 10h00 am.