Henri Bergson: philosophe français, né et mort à Paris (1859-1941)

lundi 19 décembre 2011

Le destin des rails...

Comme sa nouvelle formation politique semble battre des records de popularité, alors qu’en fait ils n’ont absolument rien prouvé, sauf un très grand sens d’opportunisme (ou de timing comme on le dirait en bon anglais), la CAQADQ de François Legault semble se diriger tout droit vers la conquête du pouvoir au Québec, si on se fie à la lourde tendance qui se dessine dans les sondages depuis quelques mois.


Mais à vrai dire sait-on vraiment où on s’en va avec la
CAQADQ?

Nous avons vécu des années noires sous Duplessis selon les historiens.

Puis il y a ces temps d’un sinistre et sombre règne du PLQ sous Jean Charest depuis 2003.

Avec aussi peu de substance et de profondeur dans ces idées politiques, François Legault nous conduira-t-il vers des années les plus ténébreuses de toute l’histoire politique et sociale du Québec?

En tous les cas, la question mérite d’être posée.

La tournée du Québec de François Legault ayant précédée la fondation de son nouveau parti politique, fut la description lente et progressive des quelques éléments de gouvernance qui s’apparente beaucoup plus à du travail de plombier (sans offense à l’égard des gens de métiers manuels) que d’une véritable vision d’avenir fondée sur un projet de société solide. Au fait, ce que propose François Legault est typique du néolibéralisme où les acteurs n’ont une vision que de courte vue : on fait du patchage de problèmes, sans se poser de question sur les causes profondes des problématiques évoquées, et la vision à moyen et long terme du Québec est totalement absente des idées de Legault.

Lorsque les journalistes lui posent des questions demandant des précisions sur ces idées, on se fait répondre « on verra ». Vraiment inspirant pour l’avenir…

Puis lorsque François Legault lançait officiellement la
CAQ devenue CAQADQ, il était bien content de voir son train prendre les rails.

Mais avec autant d’incertitudes et une absence totale de projet de société pour le Québec, avec un chef de parti qui ne veut se définir ni à gauche, ni à droite, ni fédéraliste, ni indépendantiste, on peut aisément imaginer que ce train va conduire le Québec tout entier dans un néant épouvantable et un vide absolu.



C’est ça l’avenir que vous voulez pour vos enfants au Québec?

En tout cas, moi pas et surtout pas avec les opportunistes de la
CAQADQ!


De Soulanges,

Normand Perry.

1 commentaire:

  1. Plus il croit changer la vie des Québecois, plus c'est pareille au gouvernement PLQ présentement en place! Charest et Legault ont les deux pieds au Québec et la tete dans la puissance mondiale (Société secrète) Nouvel ordre mondial versus New World Order. Plus ils seront gros moins il y en aura pour les citoyenNEs québecois et canadiens. Mettons nos pendules à l'heure juste, réveillons-nous, soyons contre la hausse des droits de scolarité et désobéissons à la loi 78, marchons tous et toutes ensemble dans nos rues, solidaires, pacifiquement, positivement, avec nos chaudrons et nos oreillers de plumes de tout coeur. Refusons d'envoyer nos argents de fonds publiques dans les poches de ces banques mondiale privées. Soyons solidaires et pacifiques, ouvrons nos banques coopératives dans notre province. "Nous pouvons gaspiller nos argents nous-memes!" Ne nous laissons jamais manipuler, violenter et gérer nos services publiques par ces hypocrites. Salut!

    RépondreSupprimer

Seuls les commentaires et critiques signés (identifiés) par leur auteur seront publiés.