Henri Bergson: philosophe français, né et mort à Paris (1859-1941)

mercredi 8 octobre 2014

Se réapproprier le Mouvement Desjardins.

Si nous avions une Bastille à Montréal, j'irais la prendre en Jupiter!

Il est vraiment temps qu'un grand coup de balais soit donné au Québec, et peut-être pas celui que Monique F. Leroux, présidente chez Desjardins, veut pour tous sans passer par son propre statut de millionnaire!

Madame Leroux, après avoir lu vos propos dans l'article « L'austérité: le passage obligé des Québécois » dans l'édition du Journal de Montréal du 6 octobre dernier, et surtout avoir été témoin d'une attitude que je trouve déplacée pour une présidente d'un mouvement coopératif (dénudé de tout sens au point où j'interroge mon appartenance à ce dernier), j'ai décidé de prendre la plume et de réagir publiquement.

Je suis très inconfortable avec l'idée de vous avoir comme présidente madame, surtout dans le contexte où l'on connaît votre salaire faramineux et que les fins de mois doivent certainement être le cadet de vos soucis, contrairement aux 90% des membres du mouvement que vous présidez.

Alphonse Desjardins a fondé ce mouvement parce qu'il a su faire preuve d’empathie par rapport à son milieu et à son temps; aujourd'hui nous (les membres) devons subir des positions publiques et des décisions venant d'une présidente dont on ne perçoit rien de tout cela. Au contraire, vos positions néolibérales sur des enjeux majeurs, comme celui d'un régime d'austérité, apparemment incontournable au Québec à ce moment-ci de notre histoire, sont aux antipodes de l'idéal coopératif et de solidarité du mouvement que vous présidez!

Membres du Mouvement Desjardins, j'en appel à une rébellion ouverte à l'endroit de Monique F. Leroux, et organisons une destitution de sa présidence. En tant que membre de ce mouvement coopératif, nous en avons le pouvoir et surtout le devoir à l'endroit de la mémoire de notre fondateur, Alphonse Desjardins.

Maudit que je me retiens pour ne pas verser en une terrible colère, vous ne pouvez vous imaginez comment elle me brûle les doigts quand je me fait rire en pleine face de cette manière là!

Normand Perry
Membre du Mouvement coopératif Desjardins.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Seuls les commentaires et critiques signés (identifiés) par leur auteur seront publiés.